En 2015 ma mère a subi aussi l’indifférence des médecins à sa demande

Tombée à 98 ans, fracture du bras (près de l’épaule) et du col du fémur, elle voulait ne pas se réveiller après l’opération… Elle l’a réclamé à tous ceux qui se sont occupés d’elle médecins inclus, sourds à sa demande… Interdit…Opération « réussie », puis elle a failli mourir du choc opératoire : grosse anémie, délires agoniques, pas…

Avec la loi actuelle il y a deux catégories de citoyens (alors que notre Constitution affirme que nous avons tous les mêmes droits…)

D’une part les médecins et leurs proches, qui savent comment faire concrètement lorsqu’une personne souhaite terminer sa vie en douceur, sans souffrance, de façon humaine, sans être obligée de subir la période « perte de qualité de vie et de dignité » ;et d’autre part le reste des citoyens qui ne peuvent actuellement que subir…

Les directives anticipées doivent devenir, en droit, opposables aux médecins

En octobre 2019, à 6h du matin, comme 130 autres personnes en France, nous avons été perquisitionnés à notre domicile. Aucune opposition de notre part, suite à la demande des gendarmes j’ai immédiatement accepté de leurs remettre les deux flacons de Pentobarbital en notre possession. Ensuite nous avons dû subir un interrogatoire qui s’est terminé…