Canada – S’adapter à une nouvelle réalité

    GEORGIA VRAKAS Professeure au département de psychoéducation, Université du Québec à Trois-Rivières CHRONIQUE / Le texte d’aujourd’hui n’a pas été facile à écrire. Il est inspiré de la fin des audiences publiques de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie où il était entre autres…

Canada : Aide médicale à mourir pour les mineurs

A ce jour, l’aide médicale à mourir est légale dans dix pays : Australie, Belgique, Canada, Colombie, Duché du Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande ; Espagne, Suisse et USA Suivant les pays, les lois différent. Par exemple, alors qu’en Suisse et aux USA seule l’auto administration est possible, les autres pays permettent que l’acte soit pratiqué par des professionnels…

Canada : En marge du début des consultations de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie de l’Assemblée nationale

 Les Usagers de la santé du Québec (LUSQ) recommande notamment que la Loi sur l’aide médicale à mourir soit modifiée de façon à ce qu’un mineur émancipé puisse faire une demande et que les demandes d’aide médicale à mourir anticipées soient possibles dans les cas d’inaptitude. « À travers nos recommandations, nous vous exprimons ce…

Montréal : L’inaccessibilité de l’aide médicale à mourir pour certaines personnes peut compromettre leurs droits et libertés

  – Devant la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie aujourd’hui, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse s’est dite préoccupée de l’inaccessibilité de l’aide médicale à mourir à certaines personnes, notamment les personnes mineures et les personnes inaptes à consentir aux…

(Québec) Le débat sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM) est beaucoup moins « polarisé » et « émotif » que le précédent, constate Véronique Hivon.

    Celle qui est considérée comme la « mère » de la loi actuelle sur les soins de fin de vie dit sentir un « apaisement » dans la population quant au droit pour certaines personnes de réclamer l’AMM. « Les craintes sont beaucoup moins importantes, a-t-elle résumé lors d’une entrevue récente avec La Presse Canadienne. Ça fait bientôt six ans…

Canada L’aide médicale à mourir est désormais accessible aux personnes en fin de vie au Québec, même si celles-ci perdent leur aptitude à consentir aux soins peu avant l’administration prévue.

  L’article 29 de la Loi concernant les soins de fin de vie « sera modifié pour permettre l’administration de l’aide médicale à mourir aux personnes en fin de vie devenues inaptes à consentir aux soins après avoir formulé une demande ». Dans un communiqué conjoint publié jeudi après-midi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, et…

(Québec) Le Collège des médecins est résolument pour l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes inaptes ou souffrant de troubles mentaux.

  Le Collège des médecins en faveur de  l’élargissement de l’aide médicale à mourir   Par ailleurs, le Collège des médecins estime que la réflexion sur l’AMM doit aussi porter sur la situation des personnes dont le motif prépondérant de demande serait un trouble mental.  Son président, Dr Mauril Gaudreault, a déclaré vendredi que trop de…

Québec – Commission sur l’aide médicale à mourir: témoignage crève-cœur de Sandra Demontigny

  Québec — Une mère de famille atteinte d’une forme précoce et héréditaire d’Alzheimer demande à Québec de se dépêcher d’élargir l’aide médicale à mourir (AMM). «Pour moi, dans cinq, six ans, il va être trop tard.» Le témoignage crève-cœur de l’autrice de 42 ans Sandra Demontigny est venu secouer, mercredi, les membres de la…

30e Congrès de l’Association québécoise des soins palliatifs

    La personne au cœur de l’action bienveillante   Virtuellement, ce 30e Congrès annuel aura lieu les 13 et 14 mai prochains. Le Thème : «La bienveillance au cœur de l’action». Tout d’abord, il est tellement bon et grandement bien d’exprimer toute notre admiration et toute notre gratitude à tous les oeuvrants de ces 30…

UNE GRÈVE DE LA FAIM POUR FAIRE PRESSION SUR OTTAWA

  Il y a un mois, le gouvernement Trudeau a choisi de ne pas permettre l’aide à mourir anticipée, ce que demandent certaines personnes souffrant de maladies dégénératives. Pour protester contre cette décision, Yves Monette entamera une grève de la faim. « Et attention, je ne chokerai (*) pas », prévient-il d’emblée. Ce Montréalais a 62 ans, mais…