Canada : Ottawa ne semble pas pressé de conclure

  Lorsque l’aide médicale à mourir a été légalisée au Canada en 2016, la législation comprenait un engagement à un examen parlementaire quinquennal de la nouvelle loi, qui limitait la procédure aux personnes dont la mort naturelle était « raisonnablement prévisible ». (Ottawa) Le gouvernement libéral fédéral ne semble pas pressé de terminer un examen parlementaire légalement…

Québec « l’aidé : c’est le premier proche aidant »

Dans le passé, j’avais osé affirmer que « l’aidé : c’est le premier proche aidant », et ça en avait surpris plusieurs à l’époque. Je reviens de nouveau avec la même affirmation et je vous en explique l’origine. Elle vient du fait que dans mon esprit, tout aidé, adulte et apte, devrait faire reconnaître qui il est, avec…

Le nombre de Canadiens qui reçoivent l’aide médicale à mourir (AMM) augmente chaque année depuis que la loi fédérale qui l’autorise a été adoptée. 

    « Statistique Canada » rapporte lundi que d’après les données disponibles, en 2017, 2838 décès médicalement assistés ont été déclarés par Santé Canada, comparativement à 4478 en 2018 et 5425 en 2019. Ce nombre est passé à 7383 en 2020, ce qui a représenté 2,4 % de tous les décès au Canada et qui a…

Au Québec, la demande d’aide médicale à mourir anticipée a un visage : celui de Sandra Demontigny

    Au cours des dernières années, cette femme courageuse atteinte d’une forme d’Alzheimer précoce n’a pas ménagé ses énergies pour sensibiliser la population à sa réalité.   Son histoire a touché la population. Elle a fait comprendre de l’intérieur la réalité des gens qui savent qu’ils vont perdre leurs capacités cognitives, et qui souhaitent…

Canada : Élargir l’aide médicale à mourir ?

  C’est aujourd’hui que la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie déposera son rapport. Le document de ce groupe transpartisan doit aborder la question de l’élargissement de l’aide médicale à mourir aux personnes inaptes ou souffrant d’un trouble mental. Les consultations de cette initiative lancée fin mars…

Le 28 septembre dernier, j’ai vécu une expérience à la fois belle, mais aussi déstabilisante émotionnellement. Mon beau-père a choisi de quitter ce monde entourée de tous ceux qui l’aimaient, dans le confort de son salon

  Mon avis sur le sujet avait toujours été bien clair : quel beau privilège de pouvoir choisir sa date, son heure, de pouvoir choisir de ne plus souffrir, d’avoir le contrôle sur sa vie (sa mort) et ce jusqu’à la toute fin. Mon avis n’a pas changé, mais il est maintenant teinté de quelques…