France :   «Je veux une fin de vie accompagnée par une présence médicale»

  «Dans quelques jours, je n’arriverai plus à parler, ni à voir, ni même à entendre. Que voulez-vous que je fasse, que je regarde le plafond ?» lâche, intarissable, Alain Cocq, avec sa voix rauque et décidée. L’homme de 57 ans est lourdement handicapé. Il ne veut plus continuer cette vie-là et, après avoir écrit au président…