Les directives anticipées doivent devenir, en droit, opposables aux médecins

En octobre 2019, à 6h du matin, comme 130 autres personnes en France, nous avons été perquisitionnés à notre domicile. Aucune opposition de notre part, suite à la demande des gendarmes j’ai immédiatement accepté de leurs remettre les deux flacons de Pentobarbital en notre possession. Ensuite nous avons dû subir un interrogatoire qui s’est terminé…