Euthanasie: Olga s’est «libérée» de ses souffrances, en Belgique

  Cette chercheuse française, enfermée dans son corps à la suite d’un AVC foudroyant, a choisi de mourir mardi à Liège avec l’aide d’un médecin, faute d’une loi autorisant l’euthanasie en France. Olga avait confié son témoignage à Mediapart. Olga a dit « oui » avec les yeux, hier, en Belgique, au médecin chargé d’injecter la dose prévue de barbituriques. Cette Française…