Canada : Aide médicale à mourir pour les mineurs

A ce jour, l’aide médicale à mourir est légale dans dix pays : Australie, Belgique, Canada, Colombie, Duché du Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande ; Espagne, Suisse et USA Suivant les pays, les lois différent. Par exemple, alors qu’en Suisse et aux USA seule l’auto administration est possible, les autres pays permettent que l’acte soit pratiqué par des professionnels…

Canada : Formuler une demande d’aide médicale à mourir de manière anticipée ou en raison d’un trouble mental, des options qui doivent être offertes au Québec

  De passage ce matin devant la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) a interpellé les députés quant à l’importance de placer les personnes au centre de la démarche d’aide médicale à mourir. En…

Geoffrey, le passionné de sport mécanique, est mort après avoir recouru à l’euthanasie en Belgique

  Accompagné par ses proches jusqu’aux derniers instants, Geoffrey Berrahoui, 26 ans, s’est éteint jeudi 12 août, dans un hôpital de Belgique tenu secret par la famille, après avoir eu recours à une euthanasie. Le jeune homme originaire de Quiévrechain, près de la frontière belge dans le Valenciennois, était prisonnier de son corps depuis le grave accident de…

Californie : Ses partisans veulent plus de médecins formés à l’aide médicale à mourir

  Sacramento : les patients avec une espérance de vie de 6 mois ou moins ont fréquemment des difficultés pour trouver un médecin prêt à prescrire le produit leur permettant de mettre fin à leur souffrance. Très peu d’écoles de médecine ou de programmes de résidence enseignent cette option liée aux soins de fin de vie.…

Canada : En marge du début des consultations de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie de l’Assemblée nationale

 Les Usagers de la santé du Québec (LUSQ) recommande notamment que la Loi sur l’aide médicale à mourir soit modifiée de façon à ce qu’un mineur émancipé puisse faire une demande et que les demandes d’aide médicale à mourir anticipées soient possibles dans les cas d’inaptitude. « À travers nos recommandations, nous vous exprimons ce…

Montréal : L’inaccessibilité de l’aide médicale à mourir pour certaines personnes peut compromettre leurs droits et libertés

  – Devant la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie aujourd’hui, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse s’est dite préoccupée de l’inaccessibilité de l’aide médicale à mourir à certaines personnes, notamment les personnes mineures et les personnes inaptes à consentir aux…